Chronique du coronavirus

Quels sont les événements et les décisions qui ont influencé l'industrie du tourisme pendant la pandémie de coronavirus entre 2019 et 2022? Vous pouvez le découvrir dans la chronique détaillée en référence au tourisme suisse.

Décembre 2019

Décembre 2019: première apparition d'un nouveau type de maladie pulmonaire dans la mégalopole de Wuhan en Chine. Elle est suivie d'une déclaration officielle des autorités chinoises évoquant 27 cas confirmés.

Janvier 2020

23 janvier 2020: les autorités chinoises bouclent la métropole de Wuhan, qui compte onze millions d'habitants. D'autres grandes villes de Chine sont également touchées par de sévères restrictions.

24 janvier 2020: les autorités chinoises ordonnent l'arrêt immédiat des réservations pour les voyages de groupe à l'étranger. Les voyageurs en Chine peuvent annuler gratuitement les réservations de vols déjà effectuées.

26 janvier 2020: la Confédération suisse renforce l'obligation de déclaration concernant le coronavirus. Les médecins et les laboratoires doivent signaler les cas de suspicion d'infection au coronavirus aux cantons et à la Confédération dans les deux heures. L'OFSP est en contact avec les opérateurs touristiques qui organisent en Suisse des voyages de groupe avec des clients asiatiques.

27 janvier 2020: avec l'entrée en vigueur de l'interdiction chinoise de réserver de voyages de groupe, les demandes d'annulation se multiplient. Une baisse de 30 à 50% du nombre de touristes chinois est attendue.

29 janvier 2020: les grandes compagnies aériennes telles que United Airlines, British Airways et le groupe Lufthansa, incluant Swiss, annulent plus ou moins immédiatement leurs vols au départ et à destination de la Chine. D'autres compagnies aériennes réduisent leur offre. Les voyages en groupe au départ de la Chine sont suspendus et les voyages individuels ne sont effectués qu'avec retenue.

30 janvier 2020: l'OMS déclare l’urgence sanitaire internationale. L'OFSP met en place une hotline gratuite pour répondre aux questions de la population sur le coronavirus.

Fin janvier 2020: des cas de discrimination envers les clients chinois se produisent en Suisse. Les touristes asiatiques ne se sentent pas les bienvenus.

Février 2020

7 février 2020: en Suisse, les passagers aériens sont au centre de la prévention contre le coronavirus. Dans les aéroports, ils sont informés de la maladie par des dépliantsToute personne voyageant directement de Pékin à Genève par Air China doit laisser ses coordonnées.

11 février 2020: L'OMS donne au nouveau virus le nom officiel de COVID-19, qui signifie «Corona Virus Disease 2019».

23 février 2020: En raison de la propagation du virus en Italie, la Suisse est en état d'alerte renforcée et la Confédération helvétique décide de procéder à des tests supplémentaires et de fournir davantage d'informations à la population. Les hôpitaux tessinois isolent les personnes présentant des symptômes de grippe et les mettent en quarantaine si nécessaire.

25 février 2020: Pour la première fois, un cas de nouveau coronavirus est confirmé en Suisse. Le marathon de ski d'Engadine est l'une des premières grandes manifestations à être annulée.

27 février 2020: l'OFSP lance la campagne d'information «Voici comment nous protéger».

28 février 2020: en raison de la propagation du virus, le Conseil fédéral qualifie la situation en Suisse de «situation particulière» au sens de la loi sur les épidémies. Les événements majeurs réunissant plus de 1000 personnes sont interdits. Le Salon de l'automobile de Genève, le Carnaval de Bâle, les championnats de football et de hockey sur glace sont annulés. L'industrie du tourisme ressent les premiers effets de l'annulation de manifestations, de conférences et de séminaires ainsi que des annulations de réservations d'hôtels. 

28 février 2020: le gouvernement fédéral lance un programme pour les entreprises dans le besoin, qui sont autorisées à demander des indemnités de chômage partiel.

Mars 2020

2 mars 2020: pour la première fois, une contamination à l'intérieur de la Suisse est confirmée. La Confédération intensifie sa campagne et publie de nouvelles règles d'hygiène.

5 mars 2020: le coronavirus fait un premier mort confirmé en Suisse. Le pays totalise 87 infections confirmées.

5 mars 2020: les associations touristiques sous l'égide de la FST demandent au Conseil fédéral de soutenir rapidement et sans bureaucratie les PME gravement touchées. Elles réclament avant tout une approche pragmatique du chômage partiel et de moyens de surmonter les problèmes de liquidité.

12 mars 2020: l'OMS qualifie la propagation du coronavirus de pandémie. L'industrie du tourisme s'attend à une baisse du chiffre d’affaires de 45% en mars et avril et demande une aide immédiate sur le plan du chômage partiel et des mesures immédiates sur le plan des liquidités.

12 mars 2020: le canton du Tessin déclare l'état d'urgence.

12 mars 2020: les États-Unis annoncent une interdiction d'entrée pour les Européens, qui touche toutes les personnes vivant dans l'espace Schengen ou qui y ont séjourné au cours des 14 derniers jours.

13 mars 2020: Le Conseil fédéral interdit les manifestations réunissant plus de 100 personnes. Les restaurants, bars et discothèques peuvent accueillir 50 personnes au maximum. Les domaines skiables doivent fermer immédiatement. Aucun cours présentiel ne peut être dispensé dans les écoles avant le 4 avril. Les arrivées en provenance d'Italie sont encore restreintes. Le Conseil fédéral débloque également 10 milliards de francs d'aide d'urgence pour atténuer les conséquences économiques de la pandémie.

15 mars 2020: les cantons de Bâle-Campagne, du Jura, de Neuchâtel, des Grisons, de Genève et du Valais, à l’exemple du canton du Tessin, déclarent l'état d'urgence. Les manifestations réunissant plus de 10 à 50 personnes (selon le canton) sont interdits.

16 mars 2020: le Conseil fédéral qualifie la situation en Suisse de «situation extraordinaire» au sens de la loi sur les épidémies. Tous les magasins, restaurants, bars, écoles et établissements de divertissement et de loisirs sont fermés. Les magasins d'alimentation, les pharmacies, les banques, les bureaux de poste, les hôtels, les cantines, les kiosques, les boulangeries et les boucheries restent ouverts. Elle introduit également des contrôles aux frontières avec l'Allemagne, l'Autriche et la France à partir de minuit.

17 mars 2020: suite à la crise du coronavirus, l'hôtellerie et le tourisme sont menacés dans leur survie. Le secteur réclame des mesures efficaces pour surmonter les goulets d'étranglement en matière de liquidités, de nouvelles améliorations de l'indemnisation du chômage partiel et l'introduction immédiate du fonds pour cas de rigueur.

17 mars 2020: les agences de voyage Tui Switzerland, Kuoni et Helvetic cessent la plupart de leurs activités jusqu’à nouvel ordre, y compris les voyages à forfait, les croisières et l'hôtellerie. Les vols de retour de voyages entamés continueront à être assurés.               

20 mars 2020: le Conseil fédéral décide d'interdire les rassemblements de plus de cinq personnes. Toute personne qui ne se conforme pas à cette décision est passible d’une amende d’ordre. La Confédération ajoute 32 milliards de francs supplémentaires aux 10 milliards déjà annoncés. En outre, une aide d'urgence sera fournie aux entreprises dans le besoin. Des prêts allant jusqu'à 500 000 francs sans intérêt peuvent être obtenus auprès des banques de manière non bureaucratique.

20 mars 2020: il est fortement recommandé de rester chez soi dans la mesure du possible et d'éviter tout contact avec les autres. Certaines villes ferment leurs parcs publics. Les patrouilles de police font parfois respecter l'interdiction de rassemblement et la règle de distanciation.

20 mars 2020: Suisse Tourisme lance la campagne nationale «Réalisez vos rêves de voyages».

24 mars 2020: environ 15 000 ressortissants suisses sont bloqués à l'étranger. Le premier avion affrété par le Département des affaires étrangères DFAE avec des voyageurs suisses échoués à l'étranger atterrit à Zurich. Le DFAE parle de la plus grande opération de récupération jamais menée.

30 mars 2020: le nombre de décès s'élève à plus de 300 dans toute la Suisse. En mars 2020, l'industrie hôtelière a enregistré un total de 1,3 million de nuitées en Suisse, soit 62,3% de moins que pendant la période correspondante de l'année précédente.

Avril 2020

8 avril 2020: le Conseil fédéral prolonge le confinement jusqu'au 26 avril 2020 et annonce un assouplissement progressif par la suite. Il décidera des étapes de cet assouplissement le 16 avril.

15 avril 2020: Suisse Tourisme organise un «entretien de relance» numérique avec 1250 participants et présente le «système d'indicateurs de marché». Ce système indique quand le moment est venu de lancer des activités de marketing sur le marché.

16 avril 2020: le Conseil fédéral décide d'un premier assouplissement des règles. À partir du 27 avril 2020, les hôpitaux pourront à nouveau effectuer toutes les interventions. Les salons de coiffure, de massage et de beauté, ainsi que les magasins de bricolage, les jardineries, les fleuristes et les pépinières seront autorisés à reprendre leurs activités. Il en va de même pour les écoles obligatoires. Aucune date d'ouverture n'est encore fixée pour les établissements de restauration et les infrastructures touristiques.

21 avril 2020: dans une lettre ouverte, le secteur du tourisme demande au Conseil fédéral de définir un plan concret pour les établissements de restauration et les infrastructures touristiques – tels que les remontées mécaniques, la navigation, les installations wellness, etc.

22 avril 2020: le Conseil fédéral envisage un assouplissement progressif des mesures de protection contre le nouveau coronavirus. Elle ne prévoit pas d'obligation générale de porter un masque. Les secteurs et les entreprises sont tenus d'accompagner le déconfinement par des plans de protection. Les CFF et CarPostal annoncent la reprise progressive des services de train et de bus annulés.

26 mai 2020: le 1er Sommet du tourisme réunit à Berne la Présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et les onze principales associations de l'industrie du tourisme. Les associations se déclarent prêtes à assumer leur coresponsabilité en matière d'ouverture des établissement hôteliers et touristiques et assurent au Conseil fédéral qu'elles veilleront à ce que ces établissements n’ouvrent que dans le respect des prescriptions et règles impératives.

27 avril 2020: les coiffeurs, les magasins de bricolage, les jardineries, les fleuristes, les salons de massage et de beauté sont autorisés à rouvrir et les restrictions imposées aux hôpitaux sont levées.

29 avril 2020: le Conseil fédéral présente les grandes lignes du déconfinement pour la branche du tourisme. À partir du 11 mai 2020, les restaurants, les magasins, les marchés, les musées et les bibliothèques pourront rouvrir. L'horaire des transports publics sera à nouveau étendu. Parallèlement à ces mesures d'ouverture, les restrictions d'entrée sur le territoire seront assouplies. Toutefois, il n’existe toujours aucune date d’ouverture précise pour de nombreux établissements touristiques.

Mai 2020

1er mai 2020: sous l'égide de la FST, HotellerieSuisse, GastroSuisse, Remontées mécaniques suisses et l'Association suisse des managers en tourisme, en collaboration avec Suisse Tourisme et l'Institut du tourisme de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale du Valais (HES-SO Valais) publient une nouvelle enquête. La probabilité de faillite reste élevée, à 23%. 3 200 établissements menacent de mettre la clef sous la porte, entraînant la perte de plus de 30 000 emplois.

4 mai 2020: le tour-opérateur Hotelplan Suisse prolonge à nouveau l'interdiction de voyager en raison de la pandémie de coronavirus. Le programme de voyages est désormais suspendu jusqu'au 31 mai. Les clients de ces voyagistes seront automatiquement remboursés des frais de réservation, couvrant par exemple le vol et l'hôtel ou les croisières.

4 au 6 mai 2020: lors de sa session extraordinaire de trois jours consacrée à la gestion de la crise du coronavirus, le Parlement approuve sans réduction un ensemble de crédits de 57 milliards de francs. 40 millions de francs seront alloués à l’encouragement de la demande dans le tourisme suisse et 1,875 milliard de francs à l'industrie aéronautique. Les agences de voyage et les voyagistes n'auront pas à rembourser leurs clients pour les voyages annulés avant le mois d'octobre.

11 mai 2020: les magasins, restaurants, marchés, bibliothèques, écoles primaires et secondaires peuvent rouvrir. L'offre des transports publics est sensiblement augmentée. Les mesures de déconfinement sont accompagnées de plans de protection. Les règles d'éloignement et d'hygiène doivent continuer à être respectées. Les restrictions d'entrée sur le territoire sont assouplies.

24 mai 2020: la Présidente Simonetta Sommaruga, le vice-président Guy Parmelin et le ministre de la Santé Alain Berset reçoivent les représentants de l'Alliance du tourisme pour une deuxième réunion au Palais fédéral.

27 mai 2020: le Conseil fédéral décide de vastes mesures d'ouverture et met fin à la situation extraordinaire. En levant l'interdiction de rassemblement et en encourageant explicitement la population à planifier ses vacances en Suisse, le Conseil fédéral crée une sécurité de planification ainsi que les conditions nécessaires pour réduire l'impact négatif de la crise du coronavirus sur l'industrie du tourisme pendant la saison estivale.

Juin 2020

8 juin 2020: selon les chiffres tout juste publiés par l'OFS, l'industrie hôtelière en Suisse a enregistré un total de 205 000 nuitées en avril 2020. Cela représente 92,4%, soit 2,5 millions de nuitées de moins que pour la période correspondante de l'année précédente.

6 juin 2020: la vie publique continue de s'accélérer. Tous les établissements touristiques peuvent ouvrir leurs portes, sous réserve de respecter les mesures de protection. Les manifestations réunissant jusqu'à 300 personnes peuvent à nouveau être organisées et de nouvelles réunions de 30 personnes maximum sont autorisées.

15 juin 2020: la Suisse ouvre ses frontières. Le Département fédéral de justice et police (DFJP) lève les restrictions frappant l’entrée sur le territoire national des ressortissants de tous les États de l'UE/AELE et du Royaume-Uni.

18 juin 2020: 204 parlementaires de tous les partis quittent le Parlement à la fin de la session d'été en lançant un appel au peuple suisse pour qu'il découvre la Suisse à l'été 2020.

19 juin 2020: Le Conseil fédéral met fin à la situation extraordinaire.

Juillet 2020

1er juillet 2020: Le Conseil fédéral prolonge de douze à dix-huit mois la durée maximale d'indemnisation du chômage partiel. 

1er juillet 2020: En raison du nombre croissant de cas, le Conseil fédéral prend diverses mesures pour éviter que le coronavirus ne se propage à nouveau (utilisation obligatoire de masques dans les transports publics, obligation de quarantaine pour les voyageurs en provenance de certaines zones, etc.

Août 2020

3 août 2020: Le nombre de nuitées au cours du premier semestre 2020 montre une baisse historique de 8,9 millions par rapport à la même période de l'année précédente. 

12 août 2020: Le Conseil fédéral a décidé d’autoriser à nouveau les manifestations de plus de 1000 personnes à compter du 1er octobre 2020, à condition de respecter des mesures de protection sévères et d’obtenir l’autorisation des autorités cantonales. 

12 août 2020: Le Conseil fédéral veut amortir la perte de revenus subie par les entreprises de transport public et de fret ferroviaire en raison de la pandémie de coronavirus. Il prévoit des mesures d'un montant d'environ 700 millions de francs.

31 août 2020: En vue de garantir une saison d'automne et d'hiver fonctionnelle, les représentants de l'Alliance du tourisme se prononcent, lors du 3e sommet du tourisme avec la Présidente Simonetta Sommaruga, le vice-président Guy Parmelin et le ministre de la Santé Alain Berset, contre les obstacles supplémentaires et en faveur de l'ouverture des frontières.

Septembre 2020

2 septembre 2020: Après avoir consulté les cantons et les associations, le Conseil fédéral a fixé lors de sa séance du 2 septembre 2020 les conditions pour l’octroi des autorisations. À partir du 1er octobre 2020, chaque manifestation de plus de 1 000 personnes devra disposer d’un plan de protection et se conformer à des consignes strictes.

3 septembre 2020: Les chiffres continuent de stagner: malgré une augmentation de la clientèle domestique, les nuitées hôtelières en juillet ont diminué de 26,4 %. 

8 septembre 2020: L'industrie du tourisme publie la demande «Tester au lieu d'une quarantaine», qui devrait rendre l'obligation de quarantaine nulle si un test Covid-19 négatif peut être démontré. 

Octobre 2020

2 octobre 2020: Selon l'Office fédéral de la statistique, les nuitées en août ont diminué de 28,1 % dans toute la Suisse. 

8 octobre 2020: Les Remontées Mechaniques présentent leur concept de protection pour la saison d'hiver 20/21 et lancent «Tous en piste», une initiative privée qui, avec les chemins de fer de montagne, les destinations et les acteurs des sports d'hiver et de neige, promeut une saison de ski belle et sûre dans les montagnes suisses. 

11 octobre 2020: Une enquête publiée par HotellerieSuisse montre un avenir sombre: dans toute la Suisse, 70 % des entreprises s'attendent à ce que la saison d'hiver soit pire que l'année dernière.

18 octobre 2020: En raison du nombre croissant de cas, la situation s'aggrave à nouveau: à partir du 19 octobre, le Conseil fédéral interdit les rassemblements spontanés de plus de 15 personnes dans l'espace public. Un masque doit être porté dans les espaces publics intérieurs ainsi que dans toutes les gares, aéroports, etc. Par ailleurs, dans les restaurants, les bars ou les boîtes de nuit, il ne sera permis de consommer qu’en étant assis. 

28 octobre 2020: De nouvelles mesures sont prises contre la propagation rapide du coronavirus. Les discothèques et les salles de danse seront fermées, les bars et les restaurants seront fermés à 23 heures. Les manifestations de plus de 50 personnes et les activités de loisirs sportives et culturelles de plus de 15 personnes sont interdites.

Novembre 2020

4 novembre 2020: L'industrie hôtelière a enregistré un total de 2,7 millions de nuitées en septembre 2020. C'est un moins de presque un million par rapport à la même période l'année dernière. 

4 novembre 2020: Le Conseil fédéral soumet pour consultation l'ordonnance sur les mesures de rigueur en relation avec l'épidémie de covid 19. Les associations de tourisme conviennent que les fonds alloués ne seront pas suffisants. 

18 novembre 2020: La Confédération augmente son soutien financier pour les cas de rigueur de 400 millions de francs à 1 milliard de francs. 

23 novembre 2020: Suisse Tourisme lance la saison d'hiver 20/21 et présente la campagne «My first time». 

Décembre 2020

4 décembre 2020: La situation épidémiologique reste tendue. Pour le plus grand plaisir de l'industrie du tourisme, le Conseil fédéral s'abstient néanmoins de fermer les stations de ski et envoie des signaux importants en faveur du tourisme de ski.

18 décembre 2020: La situation épidémiologique est préoccupante. Le Conseil fédéral a donc décidé, après avoir consulté les cantons, de renforcer les mesures nationales visant à endiguer la pandémie. À partir de mardi 22 décembre, les restaurants, les établissements culturels et sportifs ainsi que les lieux de loisirs devront fermer leurs portes.

Janvier 2021

6 janvier: La situation épidémiologique reste tendue. C’est pourquoi le Conseil fédéral prévoit de prolonger de cinq semaines, jusqu’à la fin février, les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus.

13 janvier: Le Conseil fédéral impose un deuxième confinement: les restaurants, établissements culturels, installations de sport et de loisirs resteront fermés jusqu’à fin février. En plus, à partir du 18 janvier, le télétravail deviendra obligatoire, les magasins ne vendant pas des biens de consommation courante devront fermer, les manifestations privées et les rassemblements seront soumis à de nouvelles restrictions

13 janvier: Les critères d'éligibilité pour les paiements de rigueur sont abaissés. Les entreprises qui sont fermées par les autorités pendant au moins 40 jours sont désormais automatiquement considérées comme des cas de rigueur. 

27 janvier: La Confédération présente une nouvelle stratégie de dépistage et de quarantaine. La nouvelle stratégie s'applique aussi aux personnes entrant en Suisse depuis un Etat ou zone présentant un risque élevé d'infection. Ces personnes doivent désormais présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 h à leur entrée, puis se mettre en quarantaine pour dix jours comme c'était le cas jusqu'à présent. Elles peuvent toutefois en sortir après sept jours en faisant un test antigénique rapide ou un test PCR et que le résultat est négatif. Les personnes entrant en Suisse par les airs en provenance d'un Etat ou zone ne présentant pas un risque élevé d'infection doivent également présenter un test PCR négatif. Les voyageurs seront contrôlés avant de monter dans l'avion. 

27 janvier: L'aide pour les cas de rigueur est portée à 5 milliards de francs suisses. 

Février 2021

17 février: Le Conseil fédéral soumet au Parlement les bases permettant de porter à 10 milliards de francs le programme d'aide aux personnes en difficulté. Egalement proposé : modification de la loi sur l'assurance chômage et prise en charge des coûts de l'indemnisation du chômage partiel en 2021.

18 février: L'OFS publie les chiffres des nuitées pour 2020: celles-ci sont tombées à un niveau historiquement bas (moins de 40 % par rapport à l'année précédente). 

24 février: le Conseil fédéral reste fidèle à son projet: à partir du lundi 1er mars 2021, les magasins, les musées et les salles de lecture des bibliothèques pourront rouvrir, tout comme les espaces extérieurs des installations de sport et de loisirs, des zoos et des jardins botaniques. Les réunions de famille et d'amis en plein air, ainsi que les activités sportives et culturelles impliquant jusqu'à 15 personnes, seront à nouveau autorisées. Les adolescents et les jeunes adultes jusqu'à l'âge de 20 ans peuvent reprendre la plupart des activités sportives et culturelles.

Mars 2021

5 mars: Le Conseil fédéral entend renforcer massivement le dépistage pour accompagner les assouplissements prévus.

5 mars: Malgré les vacances sportives, les stations de ski manquent d'hôtes

12 mars: Une troisième vague semble se dessiner. Comme il l’a annoncé le 24 février, le Conseil fédéral a décidé de lancer une consultation sur une deuxième phase d’assouplissement. Si la situation épidémiologique le permet, il sera de nouveau possible, dès le 22 mars et moyennant certaines restrictions, d’organiser des manifestations accueillant du public, de se retrouver jusqu’à dix personnes à l’intérieur et de participer à des activités sportives et culturelles en groupe. Quant aux restaurants, il est prévu qu’ils puissent rouvrir leurs terrasses. La date exacte et les modalités de ce deuxième assouplissement ne sont pas encore définies.

19 mars: Le Conseil fédéral a décidé de prolonger jusqu’au 30 juin 2021 la procédure simplifiée pour l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail et la suppression du délai d’attente.

19 mars: Le Conseil fédéral renvoie l’étape d’ouverture prévue. Le risque d’une augmentation incontrôlée des infections est trop élevé à l’heure actuelle. Seul assouplissement: en vue de Pâques, 10 personnes au lieu de 5 (enfants compris) pourront participer à des réunions privées à l’intérieur, dès lundi.

31 mars: Le Conseil fédéral a décidé de modifier l'ordonnance sur les cas de rigueur et l'ordonnance sur les pertes de gain en lien avec le COVID-19.

En outre, de nouvelles dispositions régiront de manière uniforme, sur l'ensemble du territoire suisse, le calcul des contributions qui seront accordées aux entreprises réalisant un chiffre d'affaires supérieur à 5 millions de francs.

Avril 2021

14 avril: Le Conseil fédéral décide d'une nouvelle étape d'ouverture: dès le lundi 19 avril, les restaurants pourront rouvrir leurs terrasses. Le secteur du tourisme attendait une telle étape depuis longtemps.

15 avril: Des représentants de l’aviation, de l’économie et du tourisme ainsi que les partenaires sociaux, lancent l'initiative «Back-in-the-Air», qui formule trois demandes clé afin de rétablir la liberté de voyager.

Mai 2021

5 mai: Lors du 5e Sommet du tourisme, les représentants du tourisme demandent au président Guy Parmelin de prendre de nouvelles mesures d'ouverture supplémentaires, d'une optimisation de la stratégie de dépistage et de vaccination, de voyages sans quarantaine et d’un soutien financier.

12 mai: Si la situation épidémiologique le permet, le Conseil fédéral veut pouvoir rouvrir les restaurants, entre autres, à l'intérieur dès le lundi 31 mai – une étape importante pour la branche. Il annonce également l'extension de l'indemnisation du chômage partiel de 18 à 24 mois et des ajustements concernant la quarantaine de voyage. 

31 mai: Le Conseil fédéral reste fidèle à son projet: Il sera à nouveau possible de manger à l’intérieur au restaurant. Les règles sont les suivantes : respect des distances ou séparations, 4 personnes maximum par table, enregistrement des coordonnées de tous les clients et obligation de consommer assis. En terrasse, les tablées de 6 sont à nouveau possibles. D'autres assouplissements des mesures pour des manifestations et des rencontres privées auront lieu. De plus, les exemptions de l’obligation de quarantaine ne concerneront plus seulement les personnes guéries mais aussi les personnes vaccinées.

Juin 2021

8 juin: L'OFS publie les statistiques de la saison d'hiver 20/21: l'hôtellerie suisse a enregistré au cours de cette saison un total de 9,4 millions de nuitées. Cela correspond à une baisse de 26,4 % par rapport à la même période de l'année précédente.

11 juin: A partir du lundi 28 juin 2021, le Conseil fédéral souhaite supprimer l’obligation de porter le masque à l’extérieur, augmenter le nombre de personnes autorisées à la même table dans les restaurants et faciliter l’entrée en Suisse. Il reste fidèle à sa stratégie de consultation et empêche ainsi une des assouplissements encore plus rapide, comme c'est déjà le cas dans certains pays voisins de la Suisse.

23 juin: Les assouplissements annoncés le 11 juin vont plus loin que prévu et entrent en vigueur dès le samedi 26 juin 2021. Après une longue attente, l'entrée en Suisse est facilitée – une étape importante pour le tourisme.

Juillet 2021

9 juillet: La Suisse reconnaît les certificats délivrés par les États membres de l’UE et de l’AELE.

Août 2021

4 août: L'hôtellerie suisse a enregistré un total de 11,4 millions de nuitées au 1er semestre 2021. Par rapport à la même période de l'année précédente, cela correspond à une augmentation de 14,3 %. 

11 août: Les mesures en vigueur à ce jour sont maintenues pour le moment.

25 août: L'évolution épidémiologique est incertaine. Le Conseil fédéral a décidé, à titre préventif, de consulter les cantons et les partenaires sociaux sur le renforcement des mesures d'ici au 30 août. L'accent est mis sur l'extension de l'obligation de détenir des certificats à l’intérieur des restaurants, des lieux culturels et de loisirs, ainsi que lors des événements se déroulant à l’intérieur.

Septembre 2021

1er septembre: Le Conseil fédéral a adopté un programme de relance pour le tourisme suisse, qui a pour objectif de promouvoir la reprise de ce secteur après la pandémie de Covid-19. Le programme vise en particulier à stimuler la demande et à maintenir la capacité d’innovation.

8 septembre: Dès lundi 13 septembre 2021, il faudra présenter un certificat COVID à l’entrée des restaurants, des lieux culturels et de loisirs et des manifestations à l’intérieur.  La mesure est limitée au 24 janvier 2022.

8 septembre: Par ailleurs, le Conseil fédéral a mis deux projets concernant le tourisme en consultation: l’un relatif à l’entrée sur le territoire des personnes non immunisées et non vaccinées, l’autre à l’accès au certificat COVID suisse pour les personnes vaccinées à l’étranger.

17 septembre: Dès lundi 20 septembre 2021, les personnes non vaccinées ou non guéries devront présenter la preuve d’un test négatif à leur arrivée en Suisse. Quatre à sept jours après, elles devront se faire dépister de nouveau. De même, il a édicté des dispositions concernant la manière dont les personnes ayant été vaccinées ou ayant guéri à l’étranger pourront obtenir un certificat COVID.

24 septembre: Le Conseil fédéral propose de faciliter l’accès des touristes au certificat COVID au moyen d’une plateforme électronique nationale.

Octobre 2021

1er ctobre: Le Conseil fédéral a prolongé la procédure de décompte sommaire pour l'indemnité en cas de réduction de l'horaire de travail (RHT). La modification de l'ordonnance COVID-19 assurance-chômage que cela comporte entre en vigueur immédiatement, et s'applique jusqu'au 31 décembre 2021.

19 octobre: Les personnes originaires de pays tiers qui ont été vaccinées contre le COVID-19 à l'étranger ou qui se sont rétablies après avoir été malades peuvent désormais demander leur certificat COVID suisse via une plateforme national d'application, comme annoncé.

19 octobre: Pour l'instant, il n'y a pas d'obligation générale d'obtenir une attestation dans les stations de ski suisses pour la saison d'hiver 21/22, selon les Remontées mécaniques Suisses. Les dispositions actuelles de protection seront maintenues.

20 octobre: Pour soutenir l’économie et le tourisme, le Conseil fédéral veut permettre à tous les touristes ayant reçu à l’étranger un autre vaccin autorisé par l’OMS d’obtenir un certificat COVID suisse. Actuellement, deux vaccins sont concernés: Sinovac et Sinopharm. Le certificat ainsi obtenu aurait une durée de validité limitée à 30 jours.

Novembre 2021

2 novembre: Bonne nouvelle pour la saison d'hiver 20/21: les touristes du Royaume-Uni n'ont plus besoin de convertir leur certificat COVID pour entrer en Suisse – le certificat britannique est désormais reconnu par la Suisse.

26 novembre: En raison de la variante Omikron, la Confédération introduit une obligation de quarantaine pour les entrées en provenance de pays à risque. Cette décision surprenante touche durement le secteur du tourisme. 

30 novembre: La situation épidémiologique se dégrade à nouveau. A cela s'ajoutent les incertitudes liées à la nouvelle variante du virus Omikron. Le Conseil fédéral décide, lors d'une séance extraordinaire, de procéder à une consultation préventive sur la réintroduction de certaines mesures.

Décembre 2021

3 décembre: Les Remontées Mécaniques introduisent de nouvelles mesures de protection contre le coronavirus. Les grandes cabines d'une capacité de 25 personnes et plus ne doivent plus être utilisées qu'à 70 pour cent de leur capacité. En outre, les files d'attente doivent à nouveau être ordonnées avec des règles de distance.

3 décembre: Les durcissements annoncés deviennent réalité: à partir du 6 décembre 2021, l'obligation de porter un certificat et un masque sera étendue.

3 décembre: En outre, les conditions d'entrée seront modifiées. A partir du 4 décembre 2021, tous les pays seront retirés de la liste de quarantaine, ce dont le secteur se félicite. En revanche, une obligation de test s'appliquera désormais à toutes les personnes entrant en Suisse. Outre un test PCR avant l'entrée, un deuxième test (PCR ou test rapide d'antigène) est requis entre le 4e et le 7e jour après l'entrée. Les frais de test sont à la charge des personnes entrant en Suisse.

10 décembre: D'autres mesures pourraient suivre. Le Conseil fédéral met en consultation deux variantes: la première prévoit l'introduction de la règle 2G dans les zones intérieures avec obligation de porter un masque et de s'asseoir. Là où le masque ne peut pas être porté ou où il n'est pas possible de consommer en position assise, un test négatif est en outre nécessaire. Dans la deuxième variante, des fermetures sont prévues là où le masque ne peut pas être porté.

10 décembre: L'obligation imposée récemment à toutes les personnes – y compris vaccinées ou guéries – de présenter un test avant et après leur entrée en Suisse a soulevé plusieurs questions pratiques. C'est pourquoi le Conseil fédéral consulte aussi les cantons et les secteurs concernés au sujet des adaptations à apporter à ce régime de test.

17 décembre: Dès le 20 décembre 2021, les mesures de lutte contre le coronavirus seront durcies. Seules les personnes vaccinées ou guéries auront désormais accès à l’intérieur des restaurants, des établissements culturels et des installations de loisirs ainsi qu’aux événements en intérieur (règle dite des «2G»). Dans les lieux précités, il faudra en outre porter le masque et être assis pour consommer. S’il n’est pas possible de porter le masque, ou de consommer assis, les personnes vaccinées ou guéries devront en outre présenter un test négatif (règle des «2G+»).

17 décembre: En outre, le Conseil fédéral a adapté pour le 20 décembre 2021 le régime de dépistage qui prévaut pour l'entrée sur le territoire. Pour le dépistage avant l'entrée en Suisse, les tests rapides antigéniques de moins de 24 h seront acceptés au même titre que les tests PCR de moins de 72 h. Quant à l'obligation de réaliser un deuxième test entre 4 et 7 jours après l'entrée en Suisse, elle tombe pour les personnes vaccinées et guéries.

17 décembre: Le Conseil fédéral a décidé de prolonger jusqu’au 31 mars 2022 la procédure de décompte sommaire de l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT) pour toutes les entreprises. Les bases légales de l’allocation pour perte de gain COVID-19, dont l’échéance était fixée au 31 décembre 2021, restent en vigueur jusqu’au 31 décembre 2022. Lors de sa session d'hiver, le Parlement a prolongé par précaution la durée de validité de la base légale régissant les programmes d'aide des cantons pour les cas de rigueur. Ainsi, les entreprises auxquelles les mesures de lutte contre le COVID-19 prises par les autorités auront causé de grosses difficultés pourront aussi demander une aide en 2022. 

Janvier 2022

4 janvier: Les Remontées Mécaniques Suisses annoncent un début de saison d'hiver 2021/2022 réussi, avec une augmentation de plus de 30% du nombre de premières entrées et du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente. Par rapport à la moyenne quinquennale, l'augmentation est de 31% pour les premières entrées et de 19% pour le chiffre d'affaires.

4 janvier:  Parallèlement, le nombre de cas augmente drastiquement en raison de la variante Omikron. Certains établissements touristiques doivent réduire leur activité en raison de l'absence de personnel. 

12 janvier: Les mesures adoptées le 17 décembre 2021 doivent être prolongées jusqu’à fin mars 2022. Le Conseil fédéral avance cette proposition en raison de la situation hospitalière tendue. Il propose également de réduire la durée de validité du certificat à 270 jours et a décidé de raccourcir à cinq jours la durée d’isolement et de quarantaine.

19 janvier: Bonne nouvelle en ce qui concerne l'entrée en Suisse: À partir du samedi 22 janvier 2022, les personnes vaccinées et guéries ne devront plus présenter de test PCR ou de test rapide d'antigène négatif avant d'entrer. En outre, en raison des capacités de test limitées dans le pays, il sera désormais renoncé à l'obligation d'effectuer un deuxième test quatre à sept jours après l'entrée en Suisse.

Février 2022

10 février: Les Remontées Mécaniques Suisses sont satisfaites du déroulement de la saison. Depuis le début de la saison d'hiver, on constate une augmentation d'environ 40% du nombre de premières entrées et du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédant. Les Grisons, l'Oberland bernois et la Suisse centrale font partie des gagnants.

16 février: le Conseil fédéral a levé la plupart des mesures contre la pandémie de coronavirus. A partir du jeudi 17 février 2022, les magasins, restaurants, entreprises culturelles et établissements ouverts au public ainsi que les manifestations seront à nouveau accessibles sans masque ni certificat.

Avril 2022

22 avril: La dernière barrière à l'entrée en Suisse tombe. Sous la pression du secteur touristique, le Secrétariat d'État aux migrations (SEM) lève les restrictions imposées aux voyageurs en provenance de pays tiers, dont les États-Unis. 

Statistique

Hébergement touristique du mois de novembre 2022: hôtellerie

L’hôtellerie suisse a enregistré 2,1 millions de nuitées en novembre 2022, ce qui correspond à une hausse de 20,2% ou de +352’000 nuitées par rapport à la même période de l’année précédente. Les visiteurs étrangers affichent 1,0 millions de nuitées (+40,2% / +279’000). Les hôtes indigènes génèrent 1,1 millions de nuitées (+6,9% / +73’000). Tels sont les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

En savoir plus
Durabilité

Andermatt et Morat sont «Best Tourism Villages 2022»!

Andermatt et Morat viennent d’être désignés «Best Tourism Villages 2022» par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT)! Ces deux villages ont su convaincre en mettant l'accent sur le développement durable en harmonie avec les activités agricoles et la création de valeur locale grâce au tourisme. Avec les vainqueurs de l'année dernière, Gruyères, Saas-Fee et Val Poschiavo, la Suisse possède désormais cinq «Best Tourism Villages».

En savoir plus
Politique touristique

Du côté du Palais fédéral | Rétrospective Session d'hiver 2022

La dernière session de l'année a été placée sous le signe de l'élection des nouveaux Conseillers fédéraux, mais a également comporté quelques dossiers intéressants pour le tourisme. Heureusement, elle a eu des retombées tout à fait positives pour le tourisme local. L'adaptation d'Innotour prévue dans le cadre du programme de relance pour le secteur du tourisme a été adoptée à l'unanimité par le Conseil des États. Elle vise à étendre temporairement la promotion de projets innovants dans le tourisme pour contrecarrer la baisse des investissements dans notre secteur. Cet objet doit cependant encore passer devant le Conseil national.

En savoir plus
Statistique

Hébergement touristique durant la saison d’été 2022

L’hôtellerie en Suisse a enregistré 22,4 millions de nuitées au cours de la saison d’été (de mai à octobre 2022). En comparaison avec la même période de l’année précédente, les nuitées ont augmenté de 21,9% (+4,0 millions de nuitées). Avec un total de 10,4 millions de nuitées, la demande étrangère a augmenté de 84,6% (+4,8 millions). Quant à la demande indigène, elle a diminué de 6,0% (−762 000) et a atteint 11,9 millions d’unités. Tels sont les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

En savoir plus
Politique touristique

Du côté du Palais fédéral | Perspective session d'hiver 2022

La dernière session de l'année contient quelques objets intéressants pour le tourisme. L'adaptation d'Innotour prévue dans le cadre du programme de relance pour le secteur du tourisme va passer devant la première chambre. La Confédération souhaite étendre, pour une durée limitée, la promotion de projets innovants dans le tourisme. La FST soutient ce projet qui vise à contrecarrer la fièvre des investissements dans notre secteur.

En savoir plus

Newsletter

En savoir plus sur la FST? Inscrivez-vous maintenant à notre newsletter!

en option
en option
en option