Afficher toutes les news

Politique touristique

De nouvelles perspectives pour le secteur du tourisme

Les assouplissements deviennent réalité. Si l’évolution de la pandémie est positive, les mesures liées au coronavirus devraient être levées le 17 février 2022. La FST se réjouit, dans ce cas, de la suppression totale des mesures concernant l'entrée en Suisse. Ces nouvelles sont globalement positives pour le tourisme suisse, qui est frappée plus durement que la moyenne par les conséquences de la pandémie.

Le secteur du tourisme a subi 40% de pertes en 2020 et s'attend également pour 2021 à une baisse d'environ un quart des nuitées. La pandémie de coronavirus et les mesures qui y sont liées ont lourdement frappé le tourisme suisse et confronté de nombreuses entreprises à des défis existentiels. Moins il existe de mesures de protection, plus la situation devient favorable pour le tourisme suisse. Si l’évolution de la pandémie continue à être positive, la FST s'engage donc clairement en faveur de la mise en œuvre de la variante 1. Le secteur a toujours assumé ses responsabilités et soutenu les mesures afin d'éviter une surcharge du système de santé. Les nouvelles perspectives qui s'ouvrent en raison de l’extension des mesures d'assouplissement seraient la récompense de l'engagement important de tous les participants.

Suppression des obstacles pour les touristes

Les prestations touristiques sur l’ensemble de la chaîne de création de valeur pourraient donc bientôt à nouveau être proposées dans leur intégralité. C'est l'impulsion positive tant attendue pour le reste de la saison d'hiver et une bonne base pour toute l'année 2022. La suppression du certificat à l'intérieur du pays serait un signal important. La charge administrative disparaîtrait et les établissements pourraient à nouveau accueillir davantage de clients. La suppression des mesures sanitaires frontalières à l'entrée, envoyée en consultation, est tout aussi importante et mérite d'être saluée. Ainsi, les clients étrangers non vaccinés et non guéris pourraient entrer en Suisse sans devoir être testés. La collecte des données de contact serait également supprimée.

Persistance des problèmes de liquidités

Les entreprises touristiques ont fait preuve de solidarité en soutenant les mesures prises dans l'intérêt de la santé. Cette solidarité leur a coûté cher. Tout au long de la chaîne de création de valeur, les entreprises doivent faire face à des problèmes de liquidités qui ne disparaîtront pas du jour au lendemain. La règle d'amortissement des crédits COVID annoncée aujourd'hui pour le 31 mars 2022 aggrave encore ces goulets d'étranglement, malgré la possibilité d’un report. Le secteur attend du monde politique qu'il continue lui aussi à faire preuve de solidarité, qu'il prolonge les mesures de soutien économique et qu'il garantisse leur mise en œuvre pragmatique sans obstacles bureaucratiques. Dans le cadre du programme de relance, il faut en outre que le tourisme reçoive le soutien financier nécessaire pour que les entreprises puissent se rétablir durablement.


Pour en savoir plus sur les effets du coronavirus sur le secteur du tourisme et de l'hébergement pendant la pandémie de coronavirus entre 2019 et 2022, consultez la chronique détaillée sur le coronavirus en référence au tourisme suisse.

Autres publications

Newsletter

En savoir plus sur la FST? Inscrivez-vous maintenant à notre newsletter!

en option
en option
en option