Conditions pour les coopérations

De plus en plus de destinations et de coopérations se regroupent, unissent leurs ressources et uniformisent leurs processus. L’organe de contrôle du Programme qualité souhaite encourager ces efforts. L’objectif est de maintenir aussi simple que possible l’élaboration commune du label de qualité, d’assurer une intégration judicieuse dans les nouvelles structures et d’ancrer la conscience de la qualité dans toutes les unités organisationnelles.

Les DMO et autres coopérations, qui souhaitent la mise en œuvre commune du Programme qualité, doivent tenir compte des points suivants:

Conditions générales

  • Condition fondamentale: les processus QMS au sein de l’organisation sont-ils réglés de manière uniforme (peut être démontré p. ex. à l’aide de l’organigramme; cercle qualité régulier)?
  • Si cela n’est pas le cas, chaque unité organisationnelle devra élaborer individuellement le label de qualité.
  • L’organisation existe comme organe juridique.
  • Unité dans l’apparition et la qualité perçues par le client.
  • Si toutes les unités organisationnelles doivent être distinguées en leur propre nom (y compris le recensement séparé dans la banque de données, diplôme individuel etc.), il faudra saisir un établissement principal (unité responsable) ainsi que toutes les autres unités comme filiales.

Niveau I

  • Les instruments doivent être remis de manière groupée.
  • Focus entreprise et focus hôtes/clients doivent tenir compte de tous les organes.
  • Les chaînes de services doivent comprendre toutes les unités.
  • Pour les grandes organisations: au moins 1 plan d’action par filiale

Niveau II

  • Tous les modules obligatoires et à choix doivent tenir compte de tous les organes.
  • En cas d’organisations hétérogènes, il faut tester séparément les différents domaines. Il faut racheter en plus les instruments prescrits par l’organisme de contrôle. > Coûts niveau II
  • Lorsqu’il s’agit de tester et d’évaluer un ensemble d’unités (même similaires), l’organe de contrôle peut établir une offre Mystery taillée sur mesure.

Formation

  • Au moins un responsable qualité et un suppléant devraient participer à la/aux formation(s) de Quality-Coach ou de Quality-Trainer ou remplir les exigences selon www.stv-fst.ch/cours.
  • L’organe de contrôle recommande la formation d’au moins un responsable qualité par unité organisationnelle. Pour les organisations plus importantes, il peut être envisagé d’organiser un cours spécial (à partir de 10 personnes environ). Une offre correspondante peut être demandée auprès de l’organe de contrôle.
  • Le responsable qualité est tenu de transmettre le savoir-faire du programme et d’assurer sa mise en œuvre lors de formations et d’ateliers internes.

Coûts

  • Les frais de contrôle varient en fonction du chiffre d’affaires total / du budget de l’organisation. > Voir coûts QI, QII, QIII.
  • Chaque filiale doit également payer des coûts de contrôle et de branding respectifs de CHF 250.-.