Mise en œuvre de l'initiative «contre l'immigration de masse»

Le tourisme est une industrie à forte intensité de main-d'œuvre et dépend des travailleurs étrangers; jusqu' à 40% de la main-d'œuvre provient de l'étranger. Le tourisme, avec toutes ses branches d'activité, est donc fortement affecté par l'obligation prévue d'enregistrement des emplois. Il y a beaucoup d'emplois saisonniers dans l'industrie et un employeur doit être en mesure de réagir avec souplesse et rapidité aux fluctuations de la demande. Les ordonnances transmises à la procédure de consultation prévoient des dispositions irréalistes à cet égard. Elles imposent une charge bureaucratique supplémentaire à l'économie, mais aussi aux bureaux de placement, ce qui est disproportionné par rapport aux prestations. En outre, un processus de recrutement aussi complexe entraîne des coûts administratifs élevés. De plus, une différenciation plus claire de la catégorisation des types de professions est nécessaire. Les professions ayant des activités différentes ne sont pas suffisamment séparées les unes des autres. La nomenclature ne reflète presque pas la réalité des secteurs et fausse les taux de chômage correspondants.