L'initiative «Pour des prix équitables» est lancée

Depuis longtemps, la Suisse est un îlot de cherté. Cette situation s’explique notamment par le comportement des fournisseurs étrangers qui abusent de leur pouvoir de marché en Suisse en imposant des prix surfaits aux entreprises suisses. Dès lors, pour acheter des produits importés identiques, les entreprises, les exploitations agricoles et les consommateurs suisses se voient forcés de payer des prix souvent nettement plus élevés que ceux pratiqués dans les pays voisins. Avec l’initiative populaire fédérale «Stop à l’îlot de cherté – pour des prix équitables (initiative pour des prix équitables)», les suppléments «Suisse» abusifs pratiqués par des entreprises à fort pouvoir de marché pourront être interdits à l’avenir. La Fédération suisse du tourisme veut également s’engager pour des prix équitables. Elles s’est pour cette raison affiliée à l’association «Stop à l’îlot de cherté – pour des prix équitables».

L’initiative a été lancée le 20 septembre 2016. Le délai imparti pour la récolte de signatures expire le 20 mars 2018. 


Les principales exigences de l’initiative pour des prix équitables

  1. L’initiative pour des prix équitables rend possibles des mesures étatiques lorsque des entreprises ayant une position relativement dominante sur le marché forcent des entreprises actives en Suisse qui en dépendent à les acheter à des prix surfaits. Avec l’initiative pour des prix équitables, cette contrainte d’achat de fait imposée en Suisse pourra être supprimée. A l’avenir, les entreprises pourront acheter également sans discrimination dans les pays étrangers, selon leur libre choix, et aux prix usuellement pratiqués dans ces pays par les vendeurs eux-mêmes.
     
  2. En principe, l’achat non discriminatoire de marchandises à l’étranger devrait s’appliquer également au commerce en ligne international.
     
  3. Les réimportations peuvent être limitées par les entreprises exportatrices si elles ont pour but la revente, à savoir si elles se font sans transformation ultérieure.

Downloads

Informations complémentaires