Quarantaine des voyageurs supprimée - obligation générale de test très malheureux

Pour que la saison d'hiver 21/22 soit couronnée de succès, le secteur du tourisme est tributaire de la venue de touristes suisses et étrangers. La FST se félicite que les discussions avec les autorités aient porté leurs fruits et que la règle de quarantaine introduite la semaine dernière soit levée au profit de possibilités de test. En revanche, l'extension de l'obligation de test à toutes les personnes entrant en Suisse va trop loin. 

En raison du régime de quarantaine imposé, les établissements touristiques ont subi cette semaine des taux d'annulation élevés, alors que la saison d'hiver 21/22 démarre vraiment. Le secteur se félicite donc que le Conseil fédéral ait présenté aujourd'hui une solution qui ne nécessite pas de quarantaine pour les voyageurs à partir de demain samedi. En revanche, toutes les personnes entrant en Suisse doivent désormais présenter un test PCR négatif. Après quatre à sept jours, un nouveau test négatif doit être présenté un test rapide d'antigène est alors également possible. La FST regrette l'extension de l'obligation de test à toutes les personnes entrant en Suisse, car cette mesure représente un net désavantage concurrentiel pour le tourisme suisse. Les frais de test sont chers et constituent une raison, en particulier pour les familles, de se rendre dans les pays limitrophes. Le régime de test renforcé touche également les ressortissants de pays tiers non vaccinés provenant de pays à risque par exemple les touristes de Grande-Bretagne. Ils n'ont désormais plus le droit d'entrer en Suisse. 

Le secteur du tourisme comprend que des mesures de protection accrue s’imposent à nouveau, dans la situation critique actuelle et avec l'apparition de la nouvelle variante omicron du COVID. Il est clairement dans l'intérêt du secteur de réduire le plus rapidement possible le nombre de cas, actuellement élevé, et d'éviter une surcharge du système de santé afin de ne pas compromettre la suite de la saison hivernale. Le secteur apportera sa contribution à la sécurité des sports d'hiver et est conscient que la mise en œuvre systématique des plans de protection est l'un des principaux instruments pour y parvenir. Par ailleurs, la FST continue à s'engager en faveur de l'augmentation du taux de vaccination. 

Un moteur économique important
Le maintien de l'activité hivernale est d'une importance capitale pour le tourisme. En Suisse, le tourisme hivernal est un moteur économique important qui contribue largement à la création de valeur dans les régions de montagne et qui crée des milliers d'emplois. Dans le canton de montagne des Grisons, par exemple, le secteur du tourisme représente environ 30% du produit intérieur brut. Le tourisme d'hiver y contribue à hauteur de 70%. Rien que dans l'hôtellerie, le tourisme hivernal générait près de 17 millions de nuitées avant la pandémie.

Pour toute question supplémentaire, veuillez vous adresser à: 
Philipp Niederberger | Directeur de la FST | philipp.niederberger@stv-fst.ch