Du côté du Palais fédéral | Rétrospective session d'automne 2021

Du point de vue du tourisme, la session d'automne 2021 était attendue avec impatience. Quatre motions ayant un lien étroit avec la compétitivité des prestataires de services touristiques étaient à l'ordre du jour. Alors que les motions de Hans Stöckli (PS/BE), membre du Comité de la FST, («Programme d'impulsion pour la rénovation des établissements d'hébergement dans l'Arc alpin») et de Damien Cottier (PLR/NE) («Le tourisme suisse a besoin d'un programme de soutien rapide, efficace et axé sur la durabilité») ont été adoptées, la grande Chambre a rejeté le programme d'impulsion pour le tourisme.

Le Conseil national a donc malheureusement raté l'occasion d'assurer la capacité d'investissement du tourisme, principalement parce que les quatre motions se complètent et que seule leur combi-naison permet de déployer toute la puissance nécessaire pour apporter le soutien requis aux en-treprises touristiques dans l’ensemble de la chaîne de valeur. Entre temps, la quatrième motion, qui réclame le soutien à long terme des projets Innotour, a été renvoyée à la CER-CE par le Con-seil des États. Celui-ci a également traité une motion relative à l'uniformisation des taux de TVA, qui a été rejetée. La loi sur les voies cyclables était également à l'ordre du jour pour la première fois. Il apparaît d'ores et déjà qu'une discussion est encore nécessaire dans le domaine des prin-cipes de planification et du droit de recours des associations professionnelles. En outre, il a été décidé qu'il n'y aurait pas de référendum facultatif pour le soutien des Jeux olympiques au niveau fédéral. Le Conseil des États et le Conseil national se sont rapprochés sur le projet de loi de stabi-lisation de l'AVS (AVS21). Enfin, les divergences concernant la modification de la loi sur le tarif douanier ont été résolues. Ainsi, les droits de douane industriels doivent être abolis unilatérale-ment.

Vous pouvez volontiers consulter le newsletter complet en tant que membre. > Devenir membre