Solution pour les touristes venant de pays tiers

Actuellement, environ 5000 touristes venant de pays tiers se rendent chaque jour en Suisse. La Fédération suisse du tourisme se félicite donc du fait que le Conseil fédéral ait présenté aujourd'hui une solution pour la reconnaissance des certificats de vaccination des voyageurs venant de pays tiers. La renonciation à une nouvelle introduction d’une quarantaine est également positive pour l'industrie du tourisme. La règle des deux tests, en revanche, est trop compliqué.

L'extension de l'exigence du certificat aux restaurants, musées, zoos et centres de bien-être a conduit à ce que des touristes venant de pays tiers (dont la Grande-Bretagne, les États-Unis et des pays du Moyen-Orient et d'Asie) entrent en Suisse, mais ne puissent pas profiter pleinement de l'offre touristique locale. Cette situation est due à la non-acceptation de la reconnaissance des certificats étrangers pour les touristes vaccinés venant de pays tiers. De nombreux touristes non-européens ont été contrariés par cette situation - il y a eu des annulations, des changements de réservation et un désavantage concurrentiel temporaire. Aujourd'hui, le Conseil fédéral a présenté une solution à ce problème: A partir du 20 septembre, les voyageurs vaccinés avec un vaccin approuvé par l'EMA pourront obtenir un certificat Covid suisse. Jusqu'à ce que cette conversion fonctionne partout sans problème, les certificats de vaccination étrangers (par exemple la carte de vaccination jaune) seront acceptés comme alternative au certificat. Ceux-ci doivent également présenter un vaccin approuvé par l'EMA. La FST est très favorable à cette solution rapide. La prochaine étape consiste à trouver une solution pour les touristes qui ont été vaccinés avec un vaccin approuvé par l'OMS. Actuellement, ces touristes peuvent entrer en Suisse, mais n'ont toujours pas accès aux restaurants et des autres établissements en raison de la non-reconnaissance du certificat. Comme mesure immédiate, il faut veiller à ce que des capacités de test suffisantes soient disponibles pour ces groupes de touristes.

Abstention d’une obligation de quarantaine
La semaine dernière, le gouvernement fédéral a présenté deux options en ce qui concerne le règlement d'entrée pour les vacances d'automne. Au grand soulagement de l'industrie du tourisme, elle s'abstient d'introduire une obligation de quarantaine. Au lieu de cela, à partir du 20 septembre 2021, un nouveau régime de dépistage s'appliquera aux voyageurs non vaccinés et non récupérés: Ils doivent présenter un test négatif à leur arrivée en Suisse et se faire tester à nouveau après quatre à sept jours en Suisse. Les coûts de ces tests sont à la charge des voyageurs. La FST regrette la mise en œuvre de cette mesure. Elle avait préconisé un règlement sans test supplémentaire entre le quatrième et le septième jour après l'entrée. La variante proposée avec deux tests est compliquée à mettre en œuvre et pourrait dissuader de nombreux touristes de se rendre en Suisse. 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:
Philipp Niederberger | Directeur de la FST | 031 307 47 55 | philipp.niederberger@stv-fst.ch