Le tourisme dit NON à l’interdiction de la burqa    

Burka Artikelbild

Sous la bannière de la Fédération suisse du tourisme, un large comité du tourisme s’engage dans la lutte contre l’initiative populaire visant à interdire de se dissimuler le visage (initiative contre la burka). Une interdiction de la burqa à l’échelle nationale pourrait nuire à la Suisse en tant que destination touristique ouverte. Cela aurait un impact négatif tant pour le tourisme vacancier que pour le secteur des congrès et des voyages d’affaires. Dans la situation actuelle, il est crucial pour la branche du tourisme qu’aucune embûche ne soit semée sur son chemin de revitalisation des marchés.

La Suisse est un pays tolérant et ouvert d’esprit envers les autres cultures, et qui ne juge pas ses hôtes sur la base de caractéristiques telles que le genre, la religion ou encore l’origine ethnique. C’est pourquoi le Comité du tourisme «NON à l’interdiction de la burqa» rejette catégoriquement l’initiative contre la burqa. 

Préjudice pour l’image du tourisme suisse
«L’interdiction de la burqa entacherait notre image de destination touristique hospitalière», affirme Nicole Brändle Schlegel, responsable Monde du travail, Formation et Politique chez HotellerieSuisse. Cela ne porterait pas uniquement préjudice au tourisme vacancier, mais aussi au secteur des congrès et des voyages d’affaires. En effet, la Suisse accueille de nombreux événements d’envergure internationale. En outre, de nombreuses organisations internationales ont leur siège dans notre pays. Elles misent sur un site attrayant dans un pays neutre disposant d’un réseau international. Ces avantages ne doivent pas être compromis.

Une reprise plus difficile après la crise
Le tourisme suisse connaît sa pire crise depuis la Seconde Guerre mondiale. «Dans le contexte de crise actuel, la revitalisation de marchés importants ne serait pas possible avec des obstacles supplémentaires», déclare Barbara Gisi, directrice de la Fédération suisse du tourisme. Il est important, lorsque c’est possible, d’aborder les marchés avec une attitude positive dans le but de les reconquérir. C’est le cas des pays du Golfe, dont les hôtes représentent une clientèle importante pour le tourisme suisse. Cela permet aussi de réduire la dépendance face aux clients européens sensibles aux prix. Depuis 2007, par exemple, le nombre de nuitées réservées par les clients des États arabes a augmenté de près de 130 % (cf. tableau), notamment grâce à l’image positive de destination touristique ouverte que renvoie la Suisse. La clientèle arabe est particulièrement importante pour la reprise du tourisme urbain. 

L’interdiction de la burqa est disproportionnée et inutile
L’inscription d’une interdiction de se dissimuler le visage dans la Constitution fédérale est disproportionnée, car très peu de femmes portent le voile intégral en Suisse, et cela ne concerne de loin pas toutes les touristes en provenance de pays musulmans.[1] Une interdiction nationale entraînerait une réglementation supplémentaire et inutile, qui empiéterait sur l’autonomie des cantons. Le contre-projet indirect du Conseil fédéral relève les éventuels problèmes liés au port du voile et propose des mesures ciblées afin de préserver les prestations du service public. C’est pourquoi le Comité du tourisme «NON à l’interdiction de la burqa» dit OUI au contre-projet qui, lui, est proportionné et utile.

Comité du tourisme «NON à l’interdiction de la burqa»

Sous la bannière de la Fédération suisse du tourisme, le comité regroupe les associations touristiques HotellerieSuisse, les Remontées Mécaniques Suisses, la Fédération Suisse du Voyage et l’Association suisse des managers en tourisme.

Pour plus d’informations: www.non-a-linterdiction-de-la-burqa.ch

Interlocutrices pour les demandes d’interview:

  • Barbara Gisi, directrice de la Fédération suisse du tourisme, tél. +41 (0)79 775 66 10
  • Nicole Brändle Schlegel, responsable Monde du travail, Formation et Politique chez HotellerieSuisse, tél. +41 (0)31 370 43 05

[1] Cf. Tunger-Zanetti, A., Niggli, C., Petrino, A., Marchon, N., Meier, J. & Wurmet, L. Verhüllung: Die Burkadebatte in der Schweiz (Kontext). Zurich: Hier und Jetzt.