Un soutien supplémentaire pour le tourisme suisse

Lors de la session extraordinaire à Berne, le Parlement a finalement discuté du crédit supplémentaire pour la stimulation de la demande dans le tourisme suisse et a approuvé un montant supplémentaire de 40 millions de francs. Les associations touristiques se félicitent de cette décision, qui n'allait pas de soi.

L'industrie touristique est fortement secouée par la crise du coronavirus. En raison de l'effondrement des chiffres d’affaires, elle est confrontée à des défis majeurs et à un avenir incertain. Les associations touristiques se sont donc regroupées pour solliciter une aide supplémentaire. Celle-ci leur a été accordée: lors de sa séance du 6 mai 2020, le Parlement a approuvé un crédit supplémentaire de 40 millions de francs. Selon la proposition du Parlement, ces fonds doivent être divisés en deux: 20 millions de francs doivent aller à Suisse Tourisme, et 20 autres millions aux partenaires touristiques des régions.

Nicolo Paganini, Président de la FST et Conseiller national PDC, qui avait plaidé en faveur de ce soutien supplémentaire au nom des associations touristiques, se félicite de cette décision: «Nous avons réussi à obtenir le crédit supplémentaire dans le cadre de la loi d'urgence. C'est un engagement clair en faveur de notre branche et je remercie mes collègues du Parlement pour leur confiance.»
 
Les choses se sont moins bien déroulées sur un autre point qui tenait particulièrement à cœur au secteur du tourisme: les associations touristiques demandaient que les prêts Covid 19 simples soient accordés sans intérêt pendant toute leur durée. Malheureusement, le Parlement n'a pas accédé à cette demande. Il reste à espérer que la question de l’allègement des intérêts au titre du droit ordinaire continuera à être discutée et que la renonciation au remboursement des prêts dans les cas de rigueur sera également débattue et mise en œuvre.