Le tourisme suisse en chiffres: non, vraiment?!!?

Miniaturbild
  • Notre publication «Le tourisme suisse en chiffres 2018» est parue en juillet; elle contient des faits et chiffres passionnants sur la branche. Voici un bref récapitulatif des développements les plus intéressants:

Pas encore d'«effet Greta» en Suisse

Au vu du mouvement mondial en faveur du climat, symboliquement dirigé par la jeune Suédoise Greta Thunberg, il est souvent supposé que les gens renoncent de plus en plus souvent à prendre l'avion afin de réduire leurs propres émissions de CO2. C’est ce que l'on appelle "l'effet Greta". Aucun effet de ce type n'a été observé en Suisse en 2018. Les mouvements d'avions sont passés de 467 000 en 2017 à près de 472 000. Le nombre de passagers a également augmenté de plus de deux millions.

Les mutations structurelles se poursuivent dans l'hôtellerie

Les mutations structurelles dans l'hôtellerie, en cours depuis plusieurs décennies, se poursuivent. Alors qu'en 2017, la Suisse comptait près de 4900 hôtels et stations thermales, elle n'en dénombrait plus que 4765 en 2018, ce qui découle également de la pression croissante des prix. L'écart entre les villes et les régions de montagne s'est encore creusé: dans les villes, l'offre et la demande ont augmenté, alors que le nombre d'établissements dans les régions de montagne est en baisse en raison de la stagnation de la demande.

Les Suisses adorent l'eau

Avec ses quelque 1500 lacs qui en font le «château d'eau de l'Europe», il n’est pas étonnant que la Suisse soit un pays où l’on adore l'eau. Les chiffres de la navigation maritime en témoignent: en 2018, les 148 bateaux ont transporté plus de 13 millions de passagers, soit plus d'un million de plus que l'année précédente. Cette forte augmentation s’explique sans doute, entre autres, par la chaleur de l'été 2018, qui a incité de nombreux touristes suisses et étrangers à profiter de l'eau.

Le solde du tourisme reste négatif

En 2016, le bilan touristique, c'est-à-dire la comparaison entre les recettes émanant des clients étrangers en Suisse et les dépenses des Suisses à l'étranger, a été négatif pour la première fois. Depuis lors, il l’est resté chaque année. Il est grand temps de convaincre à nouveau les Suisses de partir en vacances dans leur propre pays.
 

>>Commander «Le tourisme suisse en chiffres»