Naissance d’une crèche touristique à Crans-Montana

Miniaturbild

Afin de répondre sereinement aux critères du label «Family Destination» 2019-21, Crans-Montana a dû réfléchir à une nouvelle solution pour une crèche touristique. Il n’a pas été si facile de la trouver...

    Texte: Clémentine Lopez, assistante marketing à Crans-Montana Tourisme & Congrès

    Dès le début, l’idée était d’élaborer une solution sur le long terme. Il y a un an et demi, un groupe de travail a été créé avec les trois communes du Haut-Plateau dans le but principal de proposer un service pour les résidents principaux et les saisonniers qui ont besoin d'une crèche en raison de leurs horaires de travail irréguliers (par exemple, service de garde le week-end, les jours fériés et en dehors des heures de bureau). Cette offre devait être pérennisée sur l’ensemble de l'année et pas seulement durant les 12 semaines requises par la FST. 

    Il est rapidement apparu clairement que le projet prendrait beaucoup de temps en raison du grand nombre d'acteurs (surtout politiques) impliqués et de l’achat des locaux. Afin d'accélérer le processus, le bureau de Crans-Montana a fait le tour des locaux existants.  

    Cela a conduit à prendre contact avec l'Hôtel de l'Étrier, qui s’est dit motivé à accueillir une crèche touristique dans ses locaux pour tous les clients de la destination. Les chambres ont ensuite été entièrement rénovées. La principale difficulté a alors été d'embaucher une personne qualifiée et répondant aux critères stricts de formation exigés par le canton du Valais, et ce, pour quatre mois seulement.  

    Crans-Montana a eu la chance de tomber rapidement sur la perle rare qui a pu aménager cette crèche en seulement deux semaines. En collaboration avec d'autres partenaires (par exemple la bibliothèque), elle a rassemblé, selon le principe «zéro déchet», du matériel de récupération avec lequel elle a aménagé les salles prévues. Parallèlement, la nouvelle offre a été communiquée via le système de réservation de Crans-Montana. Dans ce contexte, il était essentiel d'accorder une grande attention aux formulaires requérant la signature des parents (par ex. en matière d'assurances, d'allergies, d'habitudes, etc.). 

    Le résultat a été très satisfaisant pour toutes les parties concernées et a permis d’accueillir 145 enfants dans la nouvelle structure. Cela ne suffit pas encore pour couvrir les frais fixes (principalement la charge de personnel). Néanmoins, les trois communes poursuivent le projet et ont bon espoir qu’il devienne rentable à long terme. Les retours positifs des parents et des enfants sont très prometteurs.

    >> Vers la vidéo